Accueil » Communication » Sortie de l’iPhone 4S le 14 octobre 2011. Est-ce intéressant ou vaut-il mieux attendre l’iPhone 5 pour 2012 ?

Sortie de l’iPhone 4S le 14 octobre 2011. Est-ce intéressant ou vaut-il mieux attendre l’iPhone 5 pour 2012 ?


L’iPhone 4S [et non l’iPhone 5 comme certains pouvaient le prétendre] a été présenté hier par Apple. Certains seront déçus d’avoir patienté jusque-là pour avoir un iPhone, d’autres trouveront que les évolutions ne sont pas négligeables. Quoi qu’il en soit, l’annonce n’a pas convaincu les investisseurs car l’action Apple a chuté depuis la keynote. Elle a un moment chuté de près de 5 % sur le Nasdaq avant de finir en baisse de 0,6 % à 372,50 dollars avec la remontée généralisée des marchés américains en fin de séance. Mais rien de dramatique, je vous rassure, tout se porte bien pour la marque à la pomme. Alors, est-ce vraiment intéressant d’acheter un iPhone 4S ? Eléments de réponse…

Tout d’abord, l’iPhone 4S n’est en apparence qu’une copie de l’iPhone 4. Il n’y a pas de révolution, juste une légère mise à jour du hardware. Le design est strictement le même que la version 4, tout comme la résolution, à savoir du 960*640 en écran Rétina Display. C’est ce qui se fait de mieux en la matière, même si la concurrence tend à se rapprocher de plus en plus de cette technologie. Côté photo, les 8 mégapixels permettent d’améliorer légèrement la qualité de l’image. Bon ok, mais il s’agit là juste d’un alignement marketing par rapport à la concurrence. Par ailleurs, l’arrivée de Siri, l’assistant vocal d’Apple, trouvera ses utilisateurs, mais il faut être honnête : comme Facetime, son utilisation sera à mon avis faible. Pour être précis, Siri sur iPhone 4S vous permet d’utiliser votre voix pour envoyer des messages, fixer des rendez-vous ou passer des appels. Siri comprend non seulement ce que vous dites, mais aussi ce que vous voulez dire. Il va même jusqu’à vous répondre. Si c’est bien sympathique, il faut voir si cela ne relève pas du simple gadget. Concernant la capacité de mémoire, les 64 Go du 4S pourront plaire aux plus gourmands, par rapport à l’actuel iPhone 4 qui propose 32 Go maximum [c’est bien 64 Go, mais à quel prix…].

En revanche, gros point faible : L’iPhone 4S affiche une autonomie étonnement faible. L’autonomie en veille est de 200h, contre 300h pour le 4 et le 3GS. Et la concurrence est parfois bien supérieure. Rien n’a été fait concernant l’allègement de l’appareil. Certes, je ne trouve pas cela gênant, mais certains auraient aimé un iPhone plus léger, d’autant que la concurrence est très bien positionnée sur ce point. Il n’y a toujours pas de port Micro-SD. Là aussi, je ne trouve pas cela forcément pertinent pour cet appareil, mais il est certain qu’Apple aurait pu gagner des parts de marché si l’iPhone 4S avait innové sur ce point.

Certes, du point de vue strictement marketing, Apple va vous vanter plusieurs aspects de l’iPhone 4S : les pages d’icônes défilent avec une fluidité encore plus étonnante que celles de l’iPhone 4. Les jeux vidéo affichent encore plus de détails et les vidéos en HD sont impressionnantes. Le processeur est également plus rapide. Honnêtement, la différence n’est pas flagrante avec l’iPhone 4, il faut le dire.

Pour conclure, l’iPhone 4S n’apporte finalement que le minimum syndical. Ce n’est pas étonnant sachant qu’Apple n’a pas besoin d’innover, l’iPhone 4 enregistrant des ventes extrêmement fortes et restant le smartphone du moment. Nul doute que les évolutions seront très attendues en mai prochain lors de la sortie de l’iPhone 5. En clair, les actuels utilisateurs d’iPhone n’auront pas la nécessité d’acquérir l’iPhone 4S, les évolutions par rapport au 4 étant extrêmement minimes. Il est évident que je conseille, pour les Apple novices d’acquérir l’iPhone 4 dont le prix baissera dans les prochains jours grâce à l’arrivée du 4S. En effet, le 4S sera disponible en trois versions, selon ses capacités de stockage, à 199 euros pour le 16 Go, 299 euros en 32 Go et 399 euros en 64 Go. L’iPhone 4 restera disponible, mais à prix cassé, soit 99 euros, ce qui lui permet de devenir l’un des smartphones les plus abordables du marché.

L’enjeu pour Apple est désormais de préparer pour l’année prochaine un iPhone 5 autrement plus innovant car la concurrence va être toujours plus rude. Samsung et sa gamme Galaxy pourrait détrôner la marque à la pomme si cette dernière devait se ramolir. Du design, de l’originalité, de la performance, de l’innovation, c’est que prétend savoir faire Apple. Il ne reste plus qu’à le prouver…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page