Accueil » Internet » Hollande2012.fr : le nom de domaine cybersquatté

Hollande2012.fr : le nom de domaine cybersquatté


Les noms de domaine peuvent nous jouer des tours et démontrent les failles du système sur le web avec des noms achetés par des internautes lambda et pas par leur propriétaire légitime. C’est le cas pour François Hollande avec hollande2012.fr et même pour Nicolas Sarkozy avec nicolassarkozy2012.fr, le dernier étant détenu par une personne qui fait des tatouages érotiques.

Cette pratique est très courante dans le domaine politique. Dans le cas du nom de domaine internet lié à François Hollande, le candidat PS à la présidentielle, il a été cybersquatté et détourné un moment vers le site de l’UMP, puis il a servi de vitrine pour son auteur afin de trouver un emploi. hollande2012.fr avait été acheté le 18 septembre 2007 par une personne qui aurait eu une stratégie de réservation massive de noms de domaines.

Le but : réserver un nom de domaine correspondant à une marque ou une personne dans le but de lui revendre, à la façon d’un chantage, ou d’en abuser, par exemple en créant une redirection vers le site d’un concurrent.

Généralement, ces phénomènes de cybersquattage en politique apparaissent lors de campagnes électorales majeures malgré ma volonté des équipes politiques de faire leur possible pour réserver le maximum de noms de domaines autour de leur candidat. Le problème est qu’il y a des centaines, voire même des milliers de combinaisons possibles entre le .fr, le .com, le .net, etc.

Les recours : dans cette situation, la justice devrait trancher car elle lutte contre le cybersquatting. Quand elle considère que la personnalité a une identité forte, elle déloge le squatteur, mais cela prend du temps. Autre recours possible sans passer par la justice : racheter le nom de domaine à son détenteur, mais cela peut coûter beaucoup d’argent. Le but est clair : faire du business en achetant des noms de domaine en premier.

hollande2012.fr

Contenu du site hollande2012.fr

nicolassarkozy2012.fr

Contenu du site nicolassarkozy2012.fr

Un commentaire

  1. Bonjour à tous,

    ma remarque est la suivante : En quoi la justice aurait-elle le droit de poursuivre le propriétaire actuelle du site hollande2012.fr? Est-ce que cela veut dire que tous les sites contenant hollande, sarko, sego, … ne peuvent appartenir qu’à des politiciens?

    Elle est où la liberté? Elle est où l’intelligence? Est-ce qu’il ne serait pas plus intelligent de trouver un autre nom de domaine (2012hollande.fr, francoishollande.fr, …) plutôt que d’essayer d’écraser un citoyen qui sait faire preuve d’intelligence et de finesse?

    Il serait temps que ces gens qui nous gouvernent se soucient un peu plus de la population que de leur image et leur pognon. A quand un vrai représentant du peuple français?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page