Infos de dernière minute
Accueil » Marketing » Free Mobile : le secteur de la téléphonie mobile bousculé au profit du consommateur

Free Mobile : le secteur de la téléphonie mobile bousculé au profit du consommateur


L’arrivée de Free mobile sur le marché a eu le mérite de terriblement bousculer la concurrence : on se rend finalement compte que les opérateurs se sont remplis les proches depuis plus de 10 ans, mais cette époque tend à être révolue. Alors que les opérateurs historiques, Orange, SFR et Bouygues Telecom, n’ont cessé d’augmenter le tarif de leurs forfaits, la tendance serait désormais à l’alignement à la baisse sur l’offre de Free Mobile. Les forfaits seraient enfin socialement acceptables avec des tarifs et des modalités contractuelles plus compréhensibles pour le consommateur. Ce secteur va être très mouvementé dans les prochaines semaines.

Virgin Mobile, le premier à se positionner face à Free Mobile

Virgin Mobile devrait prochainement dévoiler une offre illimitée sans engagement à moins de 20 euros. Là, on commence à se rendre compte que le tout illimité est possible et aurait pu être mis en place depuis bien longtemps. Le lendemain seulement de l’annonce de Xavier Niel, Virgin a envoyé des SMS à ses abonnés pour leur annoncer « Tout illimité à 19,99 euros sur votre ligne Virgin Mobile, c’est possible et c’est maintenant ». Le problème, c’est qu’il fallait faire cela avant. Désormais, c’est trop tard, la confiance est rompue.

Pour ceux que cela intéresserait, Virgin Mobile s’apprête à présenter trois offres :

  • l’illimité voix/SMS sans engagement avec 3 Go d’Internet à moins de 20 euros,
  • un forfait 4 heures d’appels, SMS illimités et 3 Go pour moins de 10 euros
  • une offre d’entrée de gamme à 2 heures d’appels et SMS illimités sans Internet pour moins de 6 euros.

Nous nous dirigeons donc vers des offres bon marché et un standard : l’illimité sans engagement à 20 euros. Sans Free, cela aurait été inconcevable !

Le lancement commercial de ces offres confirmer la stratégie de Free de pousser ses concurrents à baisser leurs prix (donc leurs marges). Il confirme aussi que le modèle économique de Free est visiblement tenable. Comme l’Internet à illimité à 30 euros il y a quelques années, Free est à nouveau en train d’imposer un nouveau standard : l’illimité voix sans engagement à 19,99 euros.

Orange emboite le pas sur Virgin

Chez Orange, la tendance est aussi à baisser les prix : d’ici à vendredi soir, les tarifs de Sosh, la marque d’Orange distribuée seulement sur internet, sans engagement, devraient être réduits. Le forfait « édition spéciale » va baisser de 22,90 euros à 14,90 euros, afin de demeurer moins cher que les 20 euros de Free. Mais pour ce prix, il n’y a que 2 heures d’appel, les appels internationaux ne sont pas compris et le bridage commence à 1 gigaoctet. Sosh aura du mal à s’aligner tout de suite car certains coûts de la marque restent élevés : segmentation marketing, budget publicitaire, et même quelques boutiques. Quoi qu’il en soit, là aussi, les tarifs sont très sensiblement revus à la baisse.

Free, incontestablement victime de son succès

Pour les premiers à vouloir s’abonner chez Free Mobile, il ne faudra pas s’étonner d’attendre un peu, voir même de faire face à quelques problèmes techniques. Comme tout lancement qui fait un buzz pareil, cela demande une organisation qui frise l’impossible. On le voit, le site internet http://mobile.free.fr est complètement saturé ! Cela ne veut pas pour autant dire que Free propose des prestations mauvaises, cela n’a rien à voir. Si l’on pouvait donner un conseil, ce serait d’être patient, d’attendre comment le marché va se repositionner. Free a l’avantage de se lancer en toute honnêteté alors que les concurrents ont désormais quelques casseroles. En effet, la pilule est dure à avaler quand on s’aperçoit que les marges étaient jusque là extrêmement élevées.

Quoi qu’il en soit, pour l’heure, si vous voulez vous abonner chez Free, il va falloir attendre ! Il est très difficile de joindre un des 1.000 téléconseillers et le site internet est parfois saturé (sauf pour les abonnés Free ADSL apparemment).

Il faut d’autant plus patienter que ceux qui souhaiteraient acquérir un iPhone 4S sur 24 ou 36 mensualités (sans coût supplémentaire), Free le prévoit à la vente à partir du 27 janvier prochain. Free Mobile proposera à la vente deux versions, à savoir l’iPhone 4 et le récent iPhone 4S. L’iPhone 4 ne sera disponible qu’en version 8 Go. Il faudra payer 1 € à la commande puis 22,50 euros par mois durant 24 mois ou 15 euros par mois durant 36 mois pour l’acquérir définitivement. L’iPhone 4S sera disponible en trois versions, 16, 32 et 64 Go, avec des tarifs à la commande variant de 1 à 119 euros, et des mensualités de 29,99 euros à 35,99 euros par mois durant 24 mois, ou de 19,99 euros à 23,99 € par mois durant 36 mois.

Février / Mars 2012 : le bon moment pour choisir son opérateur

Quoi qu’il en soit, pour résumer, le conseil à donner serait d’attendre février / mars 2012 pour constater si Free tient vraiment ses promesses en termes de qualité / prix et si les concurrents vont proposer des offres alternatives intéressantes. Ce qui est évident est que le secteur de la téléphonie mobile va complètement muter ces prochaines semaines à l’avantage du consommateur avec de l’illimité, la tendance à la prestation « sans engagement » et des prix abordables.

Attention aux arguments douteux des opérateurs historiques

Vous êtes actuellement abonné ? Votre opérateur va alors vouloir vous garder avec des offres alléchantes. Les opérateurs historiques vont faire des pieds et des mains pour tenter de vous garder. Faites attention à ceux qui tentent de vous conserver avec des arguments non recevables :

Orange va mettre en avant le nombre de boutiques pour rassurer ses clients en disant que vous pourrez plus facilement vous plaindre en cas de problème. Le souci est que les boutiques ne sont dans la pratique que des lieux commerciaux : si vous avez un problème, ils vous redirigeront vers le service client par téléphone, le bon vieux 700. A ce niveau, seul Bouygues télécom bénéficie d’un service client digne de ce nom. Chez Orange comme SFR, c’est une horreur. Et là, je ne parle pas de leur marque low-cost du type Sosh où la situation est encore plus catastrophique !

SFR va mettre en avant la qualité de son réseau. Il faut savoir que l’ensemble du réseau repose sur les mêmes infrastructures : seules les antennes sont différentes.

On risque de vous proposer des offres extrêmement alléchantes. Prenez le temps de réfléchir, posez les bonnes questions (notamment au niveau contractuel) et ne vous décidez pas tout de suite, cela pourrait vous desservir.

Désormais, à vous de faire vos choix, vous avez tous les éléments entre vos mains pour prendre des décisions efficaces.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page