Accueil » Médias » LCI va devenir une chaine gratuite, pas Paris Première !
LCI va devenir une chaine gratuite, pas Paris Première !

LCI va devenir une chaine gratuite, pas Paris Première !


Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a finalement dit OUI pour LCI ! La chaine d’info de TF1, va pouvoir passer en gratuit. En revanche, ce ne sera pas le cas pour Paris Première et Planète +.

LCI va passer à la TNT gratuite

C’est un revirement de situation dans le monde de l’audiovisuel. Le CSA avait refusé le passage à la gratuité de LCI il y a quelques mois. Mais la décision contraire du Conseil d’État, justifiée pour irrégularité de forme, a obligé l’institution à revoir sa décision. La chaîne d’info du groupe TF1 va ainsi pouvoir passer à la TNT gratuite.

Même si son avis était contraire il y a peu, le CSA estime désormais que LCI n’a « plus d’avenir économique dans l’univers de la télévision payante [et] que son accès gratuit contribuera au pluralisme et à l’intérêt du public. » Avec pression et persévérance, TF1 a réussi son pari, à savoir faire passer LCI du payant au gratuit, ce qui lui ouvre des horizons tout autre.

TF1-annonce-une-refonte-radicale-de-LCI_article_popin

Ça ne passe pas pour Paris Première et Planète+

Dans le même temps, le CSA a dit non à la chaîne culturelle du groupe M6 et à celle consacrée aux documentaires de Canal +. Paris Première et Planète+ resteront des chaines payantes. Selon le CSA, « leurs situations particulières ne justifient pas, en l’état, de déroger à l’exigence générale d’un appel à candidature ouvert ».

Ce qui est particulièrement étonnant est que le CSA avait invoqué le refus du passage à la gratuité pour un motif essentiel : un marché publicitaire limité qui empêcherait l’arrivée de nouveaux entrants en gratuit. Pourtant, quelques mois plus tard, comme par enchantement, le CSA estime que le marché publicitaire s’est amélioré, permettant l’entrée de LCI en gratuit. Pourtant, line serait pas suffisamment favorable pour une entrée de Paris Première et Planète +. Plutôt étonnant comme argument, surtout quand on sait que l’offre en information est déjà complète grâce à BFM TV et iTélé.

Pour faire passer son dossier, LCI a revu son projet éditorial

En fait, LCI a dû beaucoup travailler pour avoir un avis favorable de la part du CSA. En effet, la chaine a revu son projet éditorial pour mettre l’accent sur l’analyse plutôt que l’information brute comme le font déjà BFM TV et iTélé. Cela permet d’apporter un angle nouveau dans l’information au lieu d’arriver sur un marché déjà saturé par deux chaines qui font bien leur travail. Reste à voir en pratique si LCI va réellement tenir cette promesse.

Dans le dossier de la chaine, il a également été précisé qu’il n’y aura pas de publicité pour LCI sur TF1 pendant au moins deux ans et qu’il n’y aura pas non plus de couplage publicitaire avec les autres chaînes de son groupe.

Les oppositions se multiplient contre la décision du CSA

La décision du CSA n’est pas au goût du Groupe M6. Paris Première a d’ores et déjà annoncée que 30 à 40 emplois étaient clairement menacés. Selon Nicolas de Tavernost, « la chaîne se trouve aujourd’hui mise en péril, comme indiqué à plusieurs reprises dans le dossier soumis au CSA et lors des auditions. En conséquence, le groupe M6 va former un recours auprès du Conseil d’État, qui avait annulé une première fois la décision du CSA. »

Pour sa part, NextRadioTV (propriétaire de BFM TV) « dénonce la décision » qu’il estime « contraire à la jurisprudence du CSA ». « Aucun argument juridique ou économique nouveau ne justifie » le revirement du CSA, qui avait déjà refusé le passage en gratuit de LCI.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page