Infos de dernière minute
Accueil » Marketing » Image de marque » CANAL + : le plan d’attaque ambitieux pour reconquérir des parts de marché
CANAL + : le plan d’attaque ambitieux pour reconquérir des parts de marché

CANAL + : le plan d’attaque ambitieux pour reconquérir des parts de marché


Canal + a vécu une année 2019 difficile avec une perte constante de ses abonnés au profit d’autres chaines payantes et des plateformes de streaming. Depuis, le Groupe a totalement revu son offre de prix pour se relancer. Mais ce n’est pas tout, Canal + a noué d’importants accords de distribution afin de sauver son modèle économique.

La force de Canal + grâce aux accords de distribution

Le Groupe Canal a marqué des points en signant un accord avec Netflix, mais aussi avec BeinSports pour sa sous-licence lui permettant de diffuser la Ligue des Champions et la Ligue 1. Et plus fort encore, Canal + a signé un accord exclusif avec Disney+. Cela permet de relancer la marque sur ses deux piliers : la fiction et le sport.

La volonté d’axer la stratégie autour du streaming

Canal + est clairement en en train de muter d’une chaine cryptée à un écosystème streaming actuellement dominé par Netflix. Cela impliquait de revoir l’offre de prix afin de s’adapter aux concurrents du moment. En conséquence, alors que la chaine était dans une stratégie de revenus et de rentabilité par augmentation des prix, elle est désormais dans une stratégie de croissance des abonnements en baissant les prix jusqu’à moins de 10 euros.

L’ambition de se développer à l’international

Certes, le Groupe Canal a encore perdu des abonnés en France, près de 300 000 en 1 an, mais il progresse à l’étranger depuis le rachat de l’entreprise Luxembourgeois de médias M7. La chaine gagne des parts de marché en Europe, en Afrique, mais aussi au Vietnam. Et la volonté est de continuer à se développer en Italie à travers Telecom Italia dont Vivendi est propriétaire.

Miser sur toujours plus de contenus originaux

Plus que jamais la grande force de Canal + reste sa création originale. Le Groupe fait figure de référence dans la création et la production de contenus. Cela lui permet de se démarquer et surtout de mieux développer son offre streaming en ayant des contenus originaux, uniques, détenus par lui-même. Cela évite de s’exposer au risque de se retrouver nu si les productions concurrentes quittaient Canal pour aller ailleurs.

En chiffres, Canal + a investi 3,2 milliards d’euros dans les contenus en 2019. L’entreprise dépense 90 millions d’euros chaque année dans les séries originales. On l’a vu concrètement ces derniers mois avec l’arrivée de Vernon Subutex, Mouche ou encore la nouvelle saison du Bureau des Légendes. Cette année, une douzaine de séries devraient voir le jour.

Le bureau des légendes

L’un des piliers de la stratégie de Canal + : miser sur la production de contenus originaux. L’exemple : Le bureau des légendes.

Cette variété de contenus originaux permet à Canal + de les proposer au cœur de leur plateforme MyCanal. Cette plateforme, c’est tout de même 1,7 millions d’utilisateurs quotidiens.

Le gratuit n’est pas en reste !

L’offre de programmation gratuite occupe une place de plus en plus importante dans le Groupe, qu’il s’agisse du clair de Canal+, de C8, de Cnews ou de Cstar. Après des années difficiles, Cnews se relance avec une perte de 10 millions d’euros contre -30 millions d’euros en 2016. Cstar se maintient financièrement. Mais le plus impressionnant reste C8 qui retrouve désormais l’équilibre après avoir été à -76 millions d’euros en 2017. Afin de continuer dans cette dynamique, la chaine compte renouveler toute sa confiance à la société de production de Cyril Hanouna qui arrive à échéance mi-2021.

Canal + a donc misé sur 5 piliers forts pour retrouver un modèle économique viable : des accords de distribution, le streaming, le développement à l’international, les contenus et le développement du gratuit. Un plan ambitieux face à un univers où la concurrence est plus que jamais rude !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page