Accueil » Communication » Apple et son iPad 2, une stratégie tablettes bien ficelée

Apple et son iPad 2, une stratégie tablettes bien ficelée


L’Ipad 2 est prévu pour le 25 mars prochain en Europe, nous étions l’un des premiers à vous l’annoncer PubdeCom. La question cruciale est : que pouvez-vous faire de plus avec l’iPad 2 par rapport à l’iPad 1 ? Là aussi, nous vous avons répondu. Mais comme nous aimons bien faire notre travail, PubdeCom vous dresse un bilan plus détaillé de ce que pourra représenter l’usage de l’iPad 2.

En premier lieu, il est évident qu’Apple cible la même clientèle avec son iPad édition 2011 : la firme de Cupertino est claire, la nouvelle tablette ne va pas révolutionner son usage. C’est évolution est comparable à celle de l’iPhone 3G et l’iPhone 3GS il y a deux ans. L’idée est de ne pas bouleverser les modes de consommation entre les deux tablettes et de continuer à faire d’iTunes le QG et le centre commercial de ces machines. Du coup, seulement quelques nouveautés sont au rendez-vous : Les deux caméras qui permettent de filmer (en 720p pour la caméra arrière) ou de prendre des photos (mais sans flash et avec une optique de base, n’espérez pas concurrencer votre APN), mais aussi qui apportent la compatibilité avec Facetime. Autre nouveauté, le processeur qui est plus puissant et qui permet d’installer les futures applications iMovie (pour la retouche vidéo de base) et GarageBand. Enfin, l’iPad est plus fin et plus léger que le premier modèle. Il gagne 100g, cela ne sent pas tout de suite, mais au bout d’une heure d’utilisation, cela peut faire son effet si vous le tenez à bout de bras. Et pour ceux qui aiment les accessoires made by Apple, vous aurez la possibilité d’acheter la housse Smart Cover qui couvre l’écran. Bien évidemment, l’accessoire n’est pas inclus dans le pack, il faut bien qu’Apple vous fasse passer à la caisse une fois de plus. Globalement, le bilan de tout cela : l’iPad 2 reste finalement un iPad et l’usage restera exactement le même, il n’y a pas de doute.

Certes, Apple aurait pu nous étonner en proposant un port USB ou un lecteur de cartes SD, mais ce n’est pas au rendez-vous. Certes, cela est tout de même possible : pour l’iPad 2 comme pour l’iPad 1, un accessoire supplémentaire est proposé par Apple pour faire cela depuis un an déjà. Par ailleurs, Apple affirme toujours la dépendance de la tablette vis-à-vis d’iTunes. Mais il y a une réponse stratégique à tout cela : une tablette peut tout faire comme un ordinateur, mais ce n’est pas un ordinateur. Elle n’est pas conçue pour être créatrice de contenu, mais pour permettre l’utilisation de contenu : Apple se place sur un créneau que la concurrence essaie de contrecarrer. Pour Steve Jobs, les tablettes peuvent remplacer un PC pour la consommation de médias, cela ne fait aucun doute, mais pas pour la création (sauf pour faire du traitement de texte, des présentations professionnelles ou des montages vidéos basiques).

Vidéo

La grande nouveauté de l'iPad 2 : Facetime et enregistrement vidéo

Finalement, la sortie imminente de l’iPad 2 est profitable pour ceux qui souhaiteraient acquérir une tablette Apple à prix réduit : actuellement, la firme de Cupertino propose sur son Apple Store des iPad 1 à partir de 389 € ou 339 € en packs reconditionnés. Compte tenu des faibles évolutions entre la machine de 1er génération et celle qui va venir, c’est une affaire, profitez-en ! Et pour ceux qui auraient acheté un iPad après le 15 février 2011, il faut savoir qu’Apple s’engage à rembourser jusqu’à 100 € pour compenser la baisse des prix actuelle.

iPad 1

Les tarifs actuels de l'iPad 1

En 2011, la concurrence va être rude. C’est un bon point, mais c’est aussi néfaste pour les consommateurs car dans cette bataille, il est difficile de savoir quel constructeur va encore survivre dans quelques mois. L’important est de choisir une tablette qui propose les meilleurs services et non une tablette qui pourrait être obsolète au bout de quelques mois, voire quelques semaines. On peut supposer que Xoom de Motorola sera la meilleure alternative à l’iPad, mais à un prix fixé à 800 dollars, il est difficile de lutter par rapport à la tablette de la marque à la pomme avec un prix annoncé à 499 dollars pour le modèle Wifi 16 Go et un prix de 508,56 euros, taxe sur la copie privée comprise, pour la France. Dans sa gamme de prix, l’iPad 2 reste finalement le produit le mieux fini. L’avantage est particulièrement lié à ses 65.000 applications optimisées qui nuisent incontestablement à la concurrence. Le choix est entre vos mains : privilégier une tablette qui permet une utilisation extrêmement variée mais avec laquelle il faudra se soumettre aux règles d’Apple, choisir une tablette sous Android 3 (Honeycomb), en particulier la Xoom de Motorola, qui offre plus de liberté et qui a des possibilités d’évolution, ou enfin privilégier d’autres tablettes telles que le TouchPad de HP qui représente une alternative pertinente aux deux géants cités précédemment. A propos d’alternatives, sans faire trop de publicité, je fais une petite mention aux tablettes Archos, firme française, qui sont très prometteuses.

65 000 applications

L'iPad : des applications en veux-tu en voilà !

iPad 2 – Synthèse :

Les nouveautés :

–          Une puce A5 : un processeur dual-core plus rapide,

–          une caméra VGA frontale pour la vidéo-conférence

–          une caméra à l’arrière qui filme en 720p.

–          Un design légèrement revu : l’iPad 2 sera aussi disponible en blanc

–          Une tablette 30% plus fine (8,8 mm vs 13,3 mm) et plus légère (600 g contre 700 g).

Ce qui ne sera pas pour tout de suite :

–          Le changement dans la résolution de l’écran

–          Pas d’écran Retina (on s’y attendait)

–          Pas de flash pour l’appareil photo.

–          Pas de support d’Adobe Flash (pas de surprise, Apple est totalement contre)

–          Pas de port SD

–          Pas de port USB

–          Pas de sortie HDMI directe (mais un adaptateur en option)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page