Accueil » Internet » Buzz sur le web » Hyundai fait scandale avec sa nouvelle pub anti-suicide

Hyundai fait scandale avec sa nouvelle pub anti-suicide


Hyundai a eu du culot en faisant la promotion de sa nouvelle voiture à l’hydrogène, la xi35 Full Cell. Elle vante les mérites de sa nouvelle voiture en mettant en avant le suicide, un sujet risqué dans le domaine de la pub. Dans un spot d’un peu plus d’une minute, un homme en déprime tente de mettre fin à ses jours dans sa Hyundai en s’intoxiquant avec les émanations du pot d’échappement. Le bilan : il reste vivant car la xi35 Full Cell est écologique. En faisant confiance à l’agence de publicité Innoncean Worldwide, la volonté est clairement de faire le buzz. Le problème est que la perception auprès des internautes est très nuancée.

hi-hyundai-suicide-screensh

La vidéo a été diffusée jeudi 25 avril sur YouTube, une sorte de test avant de généraliser le spot dans une stratégie plurimédia étendue par la suite. Le souci : les réactions plus ou moins positives se sont multipliées chez les internautes. Certains, ayant vécus cette situation de suicide dans leur famille, ont vivement réagis.

Le buzz négatif s’est rapidement propagée, au point même que le constructeur coréen a été contraint de présenter ses excuses et de faire interdire cette publicité. « Hyundai Motor s’excuse profondément et sincèrement pour ce film viral offensant. Cette vidéo va à l’encontre des valeurs que nous portons en tant qu’entreprise et membres de la communauté », explique le constructeur dans un communiqué diffusé sur son site.

De son côté, l’agence de publicité Innocean a également fait part de ses excuses « auprès de ceux qui ont été personnellement touchés pas cette tragédie ». Si la vidéo a été rapidement retirée, PubdeCom se l’ai procurée. Elle est visionnable ci-dessous.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=8S_0XjPkzgo[/youtube]

Pour information, l’agence de publicité Innoncean Woldwide fait le nécessaire pour faire supprimer la publicité partout sur la toile. PubdeCom a reçu une lettre d’avertissement par YouTube. Conformément au droit à l’information, nous remercions le Huffington Post qui continue à diffuser la vidéo. Elle est disponible ci-dessous.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page