Accueil » Buzz » Entre Buzz et Marketing viral : le phénomène Nabilla peut-il durer ?

Entre Buzz et Marketing viral : le phénomène Nabilla peut-il durer ?


Nabilla fait le buzz sur tous les médias français. Même les grandes firmes comme Ikea surfent sur la vague « Allo ». Que ce soit dans les émissions de télévision, les interviews ou sur les réseaux sociaux, Nabilla est partout depuis plusieurs mois. Tout cela pour une phrase : « Non, mais allo quoi, t’es une fille, t’as pas de shampoing ? ».

Dans un monde désormais baigné par la stratégie marketing éphémère – le buzz – on peut se demander si le phénomène Nabilla peut perdurer ?

Nabilla Benattia the new star of Tv Reality in Geneva

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=ki03hOFqIqc[/youtube]

 

Le buzz par excellence !

Le 6 mars 2013, le phénomène Nabilla nait. Dans l’émission Les Anges de la Téléréalité 5 sur NRJ 12, la jeune femme lance « Non, mais allô quoi, t’es une fille et t’as pas de shampoing ? C’est comme si t’es une fille et que t’as pas de cheveux ». Cette phrase, tellement ridicule, fait rapidement le buzz sur les réseaux sociaux avec une multitude de parodies. Par la suite, les grands médias reprennent le buzz à leur profit en le tournant en boucle à la télévision et en le diffusant dans l’ensemble des quotidiens nationaux. La présence de Nabilla au grand Journal de Canal + semble être la consécration pour la jeune femme qui est désormais au centre de toutes les attentions. Tout cela pour une seule phrase. Le buzz est tellement intense que Nabilla prend même soin de déposer son « Allo » à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle. La Grosse Equipe, maison de production des Anges de la téléralité, fait de même en déposant « Allo quoi ».

 

La pub s’empare du buzz

Même Ikea et Darty reprennent ce « Allo » pour mieux vendre, sans parler des adolescents dans les cours d’écoles qui s’amusent avec ce « allo ».

Nabilla aurait même signé un contrat avec une marque de shampooing, une aubaine extraordinaire pour la visibilité de futur produit de la marque qui a signé avec la jeune femme.

Ikea surfe sur la vague Nabilla

Ikea surfe sur la vague Nabilla

Darty profite également du buzz

Darty profite également du buzz

Une marque de shampooings a signé un contrat avec Nabilla pour son "Allo"

Une marque de shampooings a signé un contrat avec Nabilla pour son « Allo »

 

Le buzz reste éphémère

Pourtant, en dehors de cette simple phrase, c’est le vide total. Il n’y a rien de plus, pas de nouveaux éléments permettant de soutenir ce buzz. Cela fait plus de deux mois que la phrase a été prononcée, il ne fait aucun doute que le rayonnement va s’éteindre progressivement, comme tout type de buzz qui repose sur l’éphémère.

Si Nabilla tente tout de même de soutenir le marketing viral autour d’elle en enchainant les interviews où elle fait de nouvelles « perles » involontaires, cela ne fait pas autant écho que son premier « allo ».

Le « allo » est désormais en train de s’essouffler face à l’overdose du buzz généré depuis plus de deux mois. Il va progressivement devenir ringard pour disparaître totalement. Certes, Nabilla aura toujours plus de visibilité qu’avant le buzz, mais l’impact de ses déclarations futurs sera moindre, c’est certain.

 

Objectif « Nabilla » : passer du buzz à une stratégie de marketing viral

A l’inverse du buzz, le marketing viral consiste à contrôle le contenu qui va se répandre afin de maitriser la communication autour d’une action. C’est désormais tout l’enjeu de Nabilla : faire parler en contrôlant sa communication afin de se donner un objectif de rentabilité et moyen terme. C’est là que la situation se complique car en dehors de cette simple phrase, c’est le vide total.

Parmi les modèles en matière de buzz, nous avons Psy avec son Gangnam style qui a fait près de 2 milliards de vues sur Youtube. Le phénomène ayant commencé à lasser, le chanteur a surfé sur la vague en chantant un nouveau titre nommé « Gentlemen » dont le clip reste proche de Gangnam style. Son objectif, passer du buzz au marketing viral afin de soutenir l’attention sur lui et sa musique et ainsi mieux monétiser son phénomène.

Si dans la théorie, le marketing viral paraît simple, il est nettement plus complexe dans la pratique. Nabilla va en faire directement les frais car il semble difficile pour la jeune femme de perdurer en créant un concept nouveau autour d’elle. Que doit-elle faire ? Sortir une nouvelle phrase en risquant de faire un four, faire une nouvelle émission de télé réalité, créer une marque de lingerie, sortir un single ?

La première tentative pour soutenir la visibilité de Nabilla : être présente au Festival de Cannes qui aura lieu en mai. Le Grand Journal la recevra une nouvelle fois sur son plateau. Elle aura tout intérêt à préparer une surprise, à proposer quelque chose de nouveau afin de soutenir l’attention sur elle.

Si elle rate cette occasion, elle se fera sans nul doute reléguer au second rang des stars de la téléréalité car de nouvelles icones devraient faire leur apparition, notamment avec l’arrivée de Secret Story en juin prochain.

L’univers de la téléréalité est intraitable en matière de buzz, surfant rapidement d’une personnalité à une autre en fonction des émissions qui se suivent. En clair, se contenter seulement d’un phénomène de buzz n’est pas suffisant. Le buzz est un coup marketing qui sert à booster la visibilité d’un produit, d’une marque ou d’une personnalité. La société de consommation, le monde jetable construit autour de nous ne permet pas de nous contenter de cette simple action. Pour perdurer, il faut avoir une stratégie marketing plus élaborée.

Nabilla Benattia, French model and reality star, films scenes for her reality show 'Les Anges De La Tele Realite' on the beach in Miami

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page