Accueil » Communication » xBox One – PS4 : Microsoft renonce à ses restrictions !

xBox One – PS4 : Microsoft renonce à ses restrictions !


Duel, Round 2 : Microsoft a été la cible de violentes critiques, aussi bien de la part des médias que des gamers. Face aux trop nombreuses restrictions mises en place sur sa xBox One, il ne fait aucun doute qu’elle n’aurait pas fait long feu face à la PS4. C’est désormais un véritable coup de théâtre : le constructeur américain a décidé de faire machine arrière en renonçant notamment à la connexion obligatoire à internet et en ouvrant le système de prêt et de revente des jeux vidéo. 

Dans le combat qui oppose les consoles de nouvelles générations, Sony a fait grand effet en proposant une console compétitive, moins chère et moins contraignante. La Playstation 4 avait donc logiquement remporté le 1er round qui l’opposait à la xBox One (article à voir ici : http://pubdecom.fr/2013/06/15/xbox-one-ps4-qui-remporte-la-premiere-manche/). Microsoft, bien décidé à en découdre avec la firme nippone, a donc fait machine arrière en levant toutes ses restrictions sur sa console. Désormais, le combat profiterait davantage à la marque américaine alors que le duel était pourtant perdu d’avance pour la xBox One à l’issue de l’E3.

xbox_one_3

« Depuis que nous avons dévoilé nos plans pour la Xbox One, mon équipe et moi-même avons lu vos commentaires et écouté vos retours », explique Don Mattrick, président de la branche Interactive Business de Microsoft. « Nous avions pensé à un système qui utiliserait toutes les avancées technologiques pour proposer une révolution du jeu vidéo et du divertissement [Mais] vous nous avez dit à quel point vous teniez à la flexibilité qu’offre le jeu sur disque. La possibilité de prêter, de partager et de vendre les jeux comme vous le souhaitez, vous est chère, tout comme la liberté de pouvoir profiter de vos jeux sans connexion à Internet, partout dans le monde. » Microsoft fait clairement machine arrière en calquant sa stratégie sur celle de Sony. Un bon point pour ne pas se faire distancer.

Les DRM, c’est terminé !

Tout comme la PS4, les jeux ne seront finalement pas zonés sur la xBox One. Le système de DRM est donc une histoire ancienne, la protection des jeux en fonction de leur lieu de vente ne sera pas mise en place. Les amateurs d’import pourront donc jouer à tous les jeux, peu importe le lieu d’achat de celui-ci.

Le prêt et la revente de jeux vidéo désormais possible !

Le marché de la revente n’est pas mort. Tout comme la PS4, les jeux sur xBox One pourront être échangés, prêtés, revendus, donnés et même loués, comme c’est le cas actuellement sur la PS3 et la xBox 360. C’est une bonne nouvelle pour le marché du jeu vidéo qui conservera son système classique.

La connexion à Internet, juste pour l’installation du jeu

La connexion internet ne sera pas requise pour jouer à des jeux sur xBox One. On pourra aisément jouer en offline. Ouf ! Si cette connexion au web était particulièrement intéressante et innovante, elle aurait été bien trop contraignante pour jouer, notamment en vacances, en déplacement ou tout simplement si la connexion à internet n’est pas assez rapide.

En revanche, petit détail qui a son importance : il faudra quand même être connecté lors de l’installation du jeu pour créer son compte et télécharger une mise à jour qui permettra d’utiliser le jeu hors ligne.

xBox tire un trait sur sa stratégie innovante

Le revers de la médaille pour l’utilisateur : Microsoft abandonne la revente des jeux achetés en ligne, ce qui était plutôt intéressant. La possibilité de partager sa « ludothèque virtuelle » avec 10 membres de sa famille est également oubliée.

xBox One toujours vendu avec Kinect

Le seul point sur lequel Microsoft n’en démord pas est la vente en série de sa console avec la Kinect 2. Ce n’est pas nécessairement un mauvais point car celle-ci sera au cœur de l’expérience, elle forcera les développeurs à la prendre en compte et elle permettra une utilisation optimisée des outils multimédias et des jeux vidéo. C’est ce qui fera sans aucun doute la différence avec Sony qui propose en option la vente de la Playstation Eye, sa caméra qui, il faut le dire, est nettement moins évoluée en termes de technologie que la Kinect. Le prix reste donc inchangé, soit 499 euros, ce qui représente 100 euros de plus que la PS4. La bataille donnera donc raison au prix ou à la technologie.

Un retour en arrière historique

C’est la première fois qu’un constructeur de jeux vidéo revient sur toute sa stratégie. C’est d’autant plus fort quand il s’agit du mastodonte Microsoft. Face à la baisse aussi rapide qu’incroyable de la côte de popularité de la xBox One, la firme de Redmond n’avait d’autres solutions que de revenir en arrière, d’autant plus que Playstation avait choisi d’axer sa communication en total contre-pied de Microsoft.

En recomptant les points à l’issue de ce nouveau round, la xBox One passe en tête :

  • Fonctionnalités des consoles : xBox One 1-0 PS4 (xBox One plus polyvalente),
  • Design : xBox One 0-0 PS4 (difficile à départager),
  • Manettes : xBox One 1-0 PS4 (Sony doit réétudier l’ergonomie de sa manette, même si, il faut le reconnaitre, des progrès ont été fait pour la version PS4),
  • Jeux-vidéos : xBox One 1-0 PS4 (Microsoft détient beaucoup d’exclusivités),
  • Rétro-compatibilité : xBox One 0-1 PS4 (la PS4 permet de jouer aux jeux de PS3)
  • Installation des jeux : xBox One 0-1 PS4 (Microsoft nous oblige à installer l’intégralité du jeu avant de l’utiliser),
  • Connexion internet : xBox One 1-1 PS4 (Microsoft est revenu en arrière avec la non connexion obligatoire). Cependant, il faut néanmoins avoir Internet pour installer le jeu, ce qui bride l’utilisation. +1 pour Microsoft, mais aussi +1 pour Sony qui reste plus souple).
  • Services en ligne : xBox One 0-0 PS4 (les services seront désormais payant chez Microsoft comme Sony),
  • Prix : xBox One 1-1 PS4 (Sony fera la différence sur le prix : 100 euros moins chère, mais pas de système Kinect. Du coup, la xBox One est plus chère, mais plus polyvalente, plus innovante, plus complète : +1)

TOTAL score final après 2ème Round : xBox One 5-4 PS4

Sans ce retournement de situation, la PS4 aurait sans conteste gagné le combat qui l’oppose à la One. La société américaine a donc décidé d’écouter ses joueurs pour mieux se relancer et apaiser les esprits. Microsoft se cale sur la stratégie du Sony tout en mettant en avant son système Kinect qui constituera une vraie valeur ajoutée par rapport à la PS4. Le duel est relancé !

A lire : xBox One – PS4 : qui remporte la première manche ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page