Accueil » Communication » Quel prix à la pompe avec un véhicule électrique ?

Quel prix à la pompe avec un véhicule électrique ?


Les véhicules électriques arrivent. Il y a quelques semaines, l’agglomération de Nice avait emboité le pas avec la mise en place de voitures de ce type en libre-service. L’objectif du Grenelle de l’environnement est de faire circuler deux millions de voitures électriques et hybrides rechargeables en France en 2020. Désormais, on sait que le développement des véhicules électriques nécessite, dans les grandes agglomérations, le déploiement d’un minimum de 7 000 bornes de recharge en 2011 pour rendre le service opérationnel et attractif. La question est de savoir combien coûte une telle opération ? Est-ce vraiment attractif pour le consommateur ?

Selon le Livre vert du sénateur Louis Nègre qui vient d’être remis au gouvernement, il faut privilégier les bornes de recharge collectives car le coût pour des bornes individuelles serait trop élevé pour le client. Selon le Livre vert, les coûts d’établissement peuvent aller de 4 000 euros à 9 000 euros par unité pour des prises de 3 kVA. Les frais d’investissements et d’opérations pour les 25 plus grandes agglomérations de France seraient de l’ordre de 45 millions d’euros en 2011, et 300 millions d’euros en 2014. « Si ces frais devaient être intégralement supportés par le client final, il faudrait leur faire payer pour chaque « plein » de 25 kWh, des prix compris entre 13 euros pour une borne à 3 kVA et 36 euros pour une borne à 43 kVA, plus le coût de l’électricité estimé à environ 2 euros pour ce même plein. » C’est cher quand on sait que le plein n’est limité qu’à une heure de route. « La recharge partagée pourrait apparaître plus prioritaire et économiquement plus efficace pour le décollage du marché que la recharge principale dans le domaine public, à développer dans un second temps. » Pour l’instant, de fortes zones d’ombres subsistent car on se rend finalement compte que faire le « plein » sur les bornes de recharge publiques pourrait nous coûter plus de 1000 euros par an.

L’Ademe a annoncé qu’elle subventionnera jusqu’à 50% de l’investissement consacré à la création de points de recharge par les collectivités sur la période 2011-2015.

Affaire à suivre.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page