Accueil » Mobiles » Smartphones » L’iPhone serait-il déjà has been ?

L’iPhone serait-il déjà has been ?


Selon les analyses menées par Kantar Worldpanel ComTech, Apple a vu sa part sur le marché des smartphones baisser de 9% en France et de 5% en Allemagne en seulement un an. Sur la période septembre-novembre 2011, la part de marché de l’iPhone en France est passée à 20 % contre 29 % un an plus tôt à la même période. En Allemagne, la situation est quasi-identique avec 22 % de parts de marché contre 27 % il y a un an. Des baisses comparables ont été constatées en Italie et en Espagne indique Reuters. Est-ce le début de la fin pour l’iPhone ?

La réponse est clairement non. Ces chiffres sont à relativiser car relativiser car en valeur, l’iPhone continue de très bien se vendre. Effectivement, les ventes mondiales d’iPhone n’ont jamais été aussi élevées.

Cette situation s’explique plutôt par le ralentissement économique et la concurrence de plus en plus pensante d’Android sont les principaux facteurs de cette situation. La crise économique, liée au même moment par un positionnement prix plus agressifs des marques concurrentes, justifie le net ralentissement des ventes d’iPhone. On le voit, Android qui propose des prix accessibles à tous et des smartphones de bonne qualité, donne la possibilité d’offrir une véritable alternative à l’iPhone. C’est ce qui explique qu’en Allemagne par exemple, Android détient 61 % de parts de marché, faisant du Galaxy SII un best-seller.

Comme je le disais, tout n’est pas si mauvais pour Apple. L’iPhone se vend encore très bien, ses ventes augmentent en valeur et il continue à accroitre ses parts de marché en Angleterre (21,4 % à 30,9 %) et outre-Atlantique (36 % contre 25 % un an plus tôt). Il pourrait s’écouler 30,3 millions d’iPhone lors de ce 4ème trimestre et 111,4 millions sur l’ensemble de l’année fiscale 2012.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page