Accueil » Médias » Télévision » Groupe Canal + : une situation plus que critique ?
Groupe Canal + : une situation plus que critique ?
Cyril Hanouna, animateur phare de C8, Groupe Canal +

Groupe Canal + : une situation plus que critique ?


Les audiences continuent à baisser pour les chaines du Groupe Canal +. La part de marché publicitaire est désormais en nette diminution. Même Cyril Hanouna, l’homme fort de C8, se fait bousculer par ses concurrents sur ses tranches horaires.

Une reprise dans la croissance de Canal + ?

Le chiffre d’affaires du Groupe Canal + est en hausse de 0,8 % au 1ersemestre. Dans la même période, le Groupe compte plus de 16 millions d’abonnés en France et à l’international. C’est plutôt positif car le Groupe compte 271 000 abonnés supplémentaires sur les 12 derniers mois. Des résultats positifs qui cachent pourtant une situation plus que critique.

La chaine C8 en difficulté : mauvaise nouvelle pour le Groupe Canal +

Lorsque l’on observe la situation de plus près, on constate encore de grosses difficultés pour le Groupe Canal +. C8, le maillon fort du Groupe, est désormais mis en difficulté par les chaines concurrentes. En effet, C8 a perdu 0,4 point de part d’audience sur la période janvier-juin. Cela représente une PDA globale de 3,2 %. Touche pas à mon poste, l’émission phare de la chaine, est le symbole de cette décroissance avec une audience en baisse de 18%. Symbole de cette situation, l’émission de Cyril Hanouna a été dépassée le 7 septembre par Quotidien sur TMC, mais aussi par 28 Minutes diffusé sur Arte.

CNews ne retrouve pas son public

La grève des journalistes de la rédaction a couté cher à CNews (anciennement iTélé). La chaine reste à 0,6 % de part d’audience après avoir perdu un tiers de son public entre 2016 et 2017 (durant cette période, deux tiers des journalistes ont quitté le navire). La chaine a beaucoup de mal à retrouver ses téléspectateurs qui ont désormais choisi pour la plus grande partie le concurrent principal BFM TV.

Canal + stable : un bon ou un mauvais point ?

Canal + est quasi-stable. La chaine a même gagné 0,1 point de part d’audience de janvier à juin 2018. Sa part d’audience est désormais de 1,1 %. Cela semble positif à première vue. Mais en prenant un peu de recul, on constate là aussi que les résultats ne sont pas bons : rappelez-vous, la chaine avait tout de même 2 % de PDA en 2016. C’est deux fois moins aujourd’hui et il y a peu d’espoirs que la chaine retrouve sa splendeur d’autrefois.

La part de Canal + Régie encore à la baisse

Face à cette situation, la part de marché de Canal + Régie est logiquement en baisse. Elle est passée de 9 % à 6,4 % de 2016 à 2017. En 2018, cette part aurait encore baissé (mais les chiffres exacts n’ont pas encore été communiqués). Les explications :

  • une crise des journalistes qui a laissé des traces ;
  • une programmation de la chaine Canal + totalement revue au profit de C8 ;
  • la concurrence de plus en plus rudes, que ce soit sur la TNT comme sur le premium (ex : Netflix, Amazon Prime) ;
  • Un manque d’originalité dans les contenus comme on avait pu le voir auparavant et une cible CSP+ qui se détourne des chaines du Groupe.

Le Groupe Canal + face à un grand danger ?

Aujourd’hui, la stratégie est de privilégier la cible populaire. Cela va à l’inverse de ce qui se faisait avec Canal + qui ciblait les CSP+. En conséquence, le Groupe a misé 250 millions d’Euros sur 5 ans dans la boite de production de Cyril Hanouna afin de booster les audiences de C8. L’animateur génère tout de même à lui seul 50 % des revenus de la chaine, selon Publicis Media. Si cela permet au navire d’avancer, cela peut causer sa perte. En effet, il y a un risque : une lassitude ou un bad buzz de Cyril Hanouna ou de l’une de ses émissions qui pourraient définitivement nuire à la chaine et aux parts d’audience du Groupe. Lorsque tout repose sur une personne, cela peut déchanter très rapidement.

Le Groupe Canal + est plus que jamais sur la sellette dans une ère où les jeunes consomment les médias audiovisuels différemment comme on peut l’observer avec la part de marché croissante de Netflix sur le marché.

Article connexe : Canal + en chute libre : rien ne va plus dans le groupe ! >>

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page