Accueil » Marketing » Publicité : quand Renault se moque d’Opel, c’est décalé et percutant

Publicité : quand Renault se moque d’Opel, c’est décalé et percutant


Quand on parle automobile, on pense à l’Allemagne et ses automobiles fiables, de qualité et esthétiquement réussies. Opel met d’ailleurs ces points en avant dans son spot publicitaire. Filiale du groupe General Motors depuis plus de 24 ans, la marque à l’éclair vante ses racines allemandes au travers de messages publicitaires dans lesquels un homme s’exprime en allemand dans un décor sobre et épuré. Afin de contrecarrer cette stratégie marketing et dans le but de redorer son image, Renault reprend tous les ingrédients de ce spot pour en faire un pastiche.

L’ambition affichée par la marque : démontrer qu’en France, nous savons aussi faire des voitures de qualité. Le slogan : « Renault, la qualité version française ». C’est une stratégie comme je les aime : une pub sans trop de budget, plutôt drôle, servie par un acteur qui ne se prend pas au sérieux, de qualité, et qui ressemble comédien Opel. Cela rappelle la campagne Laguna avec Eric Cantona de 2009.

Diffusée à la télévision, en radio et sur internet, cette campagne s’appuie sur la Mégane, porte-drapeau qualité de la gamme. Plus précisément, il s’agit d’un spot version longue de 52 secondes ainsi que de deux de 30 secondes diffusés sur les chaînes hertziennes câble et satellite, accompagnés d’un spot radio sur RTL, RMC, BFM et quelques stations indépendantes. Diffusée à la télévision depuis dimanche et jusqu’au 24 octobre, elle a aussi largement circulé par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Hier soir, sur YouTube, elle avait déjà été vue par 298.000 personnes, deux jours après sa mise en ligne. C’est donc un pari réussi pour Renault.

Ce que j’aime surtout, c’est le message implicite délivré par Renault qui est de dire que les constructeurs allemands n’ont pas le monopole de la qualité et que les français savent faire de bons produits. Le spot reprend les dire de Carlos Tavares, directeur général délégué aux opérations de Renault, ce qui permet une harmonisation dans la communication du groupe. Après, cela reste une question de point de vue, même si ses propos s’appuient sur les études de l’ADAC Pannenstatistik qui démontre une qualité identique entre les Volkswagen et les Renault.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page