Accueil » Internet » Buzz sur le web » Arte diffuse « 60 secondes », une web série uniquement sur Facebook

Arte diffuse « 60 secondes », une web série uniquement sur Facebook


Arte est sans doute l’une des chaines qui, compte tenu de ses moyens, innove le plus. Entre son application iPad / iPhone, son site Internet, la VOD, et maintenant la Web Série, Arte en a des idées. Cette Web série, diffusée depuis lundi 18 avril, porte le nom de « 60 secondes ». Tous les épisodes de «60 secondes» seront postés exclusivement sur le réseau social Facebook.

Ce Web série consiste à filmer, à travers une webcam, un personnage prénommé Fantille et une page Facebook. Jusqu’au 21 juin, tous les soirs à 19h00, la webcam de Fantille (de son vrai nom Karina Testée) se met automatiquement en marche pendant une minute. Ecrit et réalisée par Hélène Lombard, les épisodes sont mis en ligne, une minute plus tard, sur la page officielle Facebook de la série 60 secondes.

La stratégie de diffusion uniquement sur Facebook permettra à la série de vivre sur la plateforme et ainsi de construire une communauté qui pourra répondre directement sous forme de commentaires.

Joël Ronez, responsable du pôle web, est confiant car la chaine a déjà 500 000 fans (cumulés) sur Facebook : l’audience est donc là. « Avec 60 secondes, nous utilisons la mécanique virale au cœur de la plateforme de diffusion. Le problème dès qu’on sort de la télé, c’est que les spectateurs sont perdus car les formats ne sont pas linéaires. Notre boulot est de faire en sorte que les internautes le voient, nous nous sommes dit qu’il fallait aller les trouver sur Facebook, voir ce que ça donne, et travailler sur un format qui ne serait diffusé que là. »

Arte a d’autres projets en lien avec Facebook. « L’idéal serait d’avoir un tournage par semaine pour pouvoir réagir à l’actu web, aux émissions de télé comme Zone Interdite », souligne Hélène Lombard.

Même si le format est simple et la plateforme de diffusion extérieure à Arte, le budget s’élève néanmoins à 110 000 euros. « ll y a une costumière, une directrice de casting, un auteur, un réalisateur, un producteur comme sur n’importe quel film », souligne Bruno Nahon, producteur de « 60 secondes ». A cela s’ajoute l’actrice, un ingénieur du son et l’appartement qui sert de décor.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page