Accueil » Buzz » Une campagne féministe met en avant le plaisir féminin

Une campagne féministe met en avant le plaisir féminin


La nouvelle campagne d’Osez le féminisme lancée lundi est originale, c’est le moins que l’on puisse dire. Elle met à l’honneur le clitoris en lançant son slogan « Osez le clito ». Selon l’association, l’objectif est de « parler et faire parler des plaisirs sexuels des femmes ». Le collectif « Osez le féminisme » milite en faveur du droit au plaisir féminin et lutte indirectement contre l’excision. Pour l’association, la négligence du clitoris induit une dominance de l’homme et une suprématie de son plaisir au détriment des femmes.

Il est évident que l’enjeu indirect est de générer un marketing viral qui permettra de mettre en avant l’association son but et ses actions. A travers la sphère internet, cette campagne crée déjà la polémique. Tandis que pour certains, c’est la consternation, d’autres saluent le courage de l’association.

En parallèle, un site dédié à cette campagne est en ligne depuis plusieurs semaines afin d’encourager les internautes à participer bénévolement au placardage des posters.

Le collectif « Osez le féminisme » a brillamment monté son buzz. Cela s’est fait en plusieurs étapes. En premier lieu, l’association a cherché à mobiliser des milliers de militants dont 20 % d’entre eux sont des hommes, notamment grâce à leur page Facebook et leur compte Twitter. Ensuite, l’enjeu pour l’association était de tenir au courant ces personnes, par emailing notamment, de la marche à suivre et des visuels à choisir pour la campagne. A la suite de cela, l’enjeu était de mobiliser ces militants pour coller les affiches de façon organisée et autonome. Enfin, il fallait faire vivre la campagne sur le web à l’aide d’un site dédié, d’une page spéciale sur Facebook, du compte Twitter @osezlefeminisme, du hashtag #osezleclito afin de faire le buzz sur la sphère web. Le mélange entre méthodes traditionnelles et outils webmarketing ont permis à un collectif ayant des moyens très modérés de générer un immense marketing viral. Bravo à eux.


Pour reparler de la campagne en elle-même, elle s’inscrit donc dans une volonté d’égalité homme-femme. Il est vrai que la sexualité masculine et féminine ne sont pas jugés de manière équivalente. La situation a du mal à évoluer. En outre, il existe encore en France de nombreux cas de mutilations sexuelles envers les femmes et fillettes.

Cette campagne peut donc surprendre, choquer, consterner, plaire, séduire. Quoi qu’il en soit, elle aura eu le mérite de faire parler des problèmes qui existent encore de nos jours vis-à-vis des femmes.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page