Accueil » Communication » Les panneaux de radars supprimés, les automobilistes en colère !

Les panneaux de radars supprimés, les automobilistes en colère !


Après les récentes statistiques concernant les délits routiers, des décisions gouvernementales ont été prises pour renforcer la sécurité sur les routes. Parmi les mesures, mettre en place une contravention de 5e classe pour les excès de vitesse supérieurs à 50 km/h. Ainsi, cela devient un délit dès la première infraction. La différence : le contrevenant, qui était sanctionné de 1500 euros d’amende et 6 points en moins, encourt désormais trois mois de prison, 3750 euros d’amende, une perte de 6 points et surtout une confiscation obligatoire du véhicule. L’autre mesure, qui fait bondir les automobilistes et motards consiste à supprimer les panneaux d’indication de radars et à interdire tous les avertisseurs de radars.

Pourtant, si je ne m’abuse, ces panneaux ont permis de faire ralentir les automobilistes sur des points stratégiques susceptibles d’être des lieux d’accidents potentiels ? Supprimer les panneaux et interdire les avertisseurs de radars revient à enlever toute signalisation de radar et donc à accroitre la vitesse potentielle ? On dirait une véritable mesure pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat ?

En plus de cela, c’est toute une nouvelle activité en pleine croissance qui devient illégale du jour au lendemain. En effet, les détecteurs de radars sont déjà interdits et les avertisseurs communautaires de type iCoyote ou Alerte GPS, proposés sur les téléphones portables et les GPS, seront aussi illicites. Est-ce normal ?

Vous me direz : si on ne dépasse pas les limites de vitesse, il n’y a pas de raison d’être inquiet. Le problème est qu’une grande majorité de radars ont été installés de façon incorrecte. En effet, il y a des « angles » d’installation à respecter qui ne sont pas toujours appliqués. Cela induit des amendes non justifiées : on roule à 88 Km et on est flashé à 92 km/heure. Et même lorsque les radars sont correctement installés, dépasser les limites de vitesse de 1 à 2 km/heure conduit à une amende. Est-ce juste ?

Inutile de vous dire que les cartes des appareils ne seront plus rendues publiques. En parallèle, 1 000 nouveaux radars seront installés d’ici la fin 2012 qui permettront notamment de contrôler la vitesse des usagers à partir de véhicules en circulation, ou semi-mobiles.

Enfin, concernant l’alcool, tout taux supérieur à 0,8 g/l sera sanctionné par le retrait de 8 points, au lieu de 6 actuellement. En outre, la possibilité de procéder à une prise de sang permettant de vérifier le taux d’alcool ou la présence de stupéfiants à la suite d’un dépistage positif effectué par les forces de l’ordre, réservée jusqu’alors aux médecins, sera étendue aux infirmiers.

Parmi les pistes à venir : le téléphone portable. Téléphoner en conduisant amènera à un retrait de 3 points au lieu de 2 actuellement.

Ce qui est sûr, c’est que les caisses de l’Etat devraient vite s’accroitre, au même titre que le nombre de conducteurs sans permis.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

code

Revenir en haut de la page